Retrouvez-moi sur facebook facebook

Fabien Lemoine, né le 16 mars 1987 à Fougères en Bretagne, est un footballeur professionnel qui évolue au poste de milieu de terrain à l’AS Saint Etienne.

Son enfance, la fibre bretonne, le Stade RennaiS

Issu d’une famille de 2 enfants, Fabien a grandi à Saint-Etienne … en Coglès, une petite commune près de Rennes.

Cette enfance passée dans la campagne bretonne lui a donné le goût de l’agriculture. Tant et si bien que le petit Fabien rêvait même au départ de devenir agriculteur au volant de son tracteur.  Jusqu’au jour où il a troqué ce jouet contre un ballon qu’il ne quittera plus...

La Bretagne, cela veut dire beaucoup de choses aujourd’hui pour Fabien :

Fabien Lemoine enfant

Tous les chemins mènent à Saint Etienne

Encouragé par un père passionné de football, Fabien jouait partout où il le pouvait durant son enfance. Du lundi au vendredi à l’école, avec les copains le mercredi à l’entrainement ainsi que les petits matchs le week-end. Pied gauche, pied droit tout y passait.

En grandissant, Fabien supportait bien sûr le Stade Rennais FC, le club de la région, mais avait aussi un deuxième club de cœur :... l’AS Saint Etienne. Il aimait l’ambiance de feu du Chaudron, le jeu spectaculaire d’Alex et Aloïsio. Il se déplaçait même à Laval pour les voir jouer en D2. Footballeur, né à Saint-Etienne en Cogles et supporter de l’ASSE, Fabien était prédisposé à porter un jour le maillot stéphanois !

Fabien Lemoine enfant

Anti bling bling

Marié et père de 2 enfants, Fabien aime les plaisirs simples. Il adore la bonne bouffe et le vin, héritage de la Bretagne ou on aime bien vivre et faire la fête. Pour lui, on peut exercer le métier de footballeur professionnel, bien gagner sa vie, sans tout le côté strass et paillettes du foot.

Fabien Lemoine

Son plus grand combat : celui de la vie

Le 14 août 2010, lors d’une rencontre opposant le Stade Rennais à l’AS Nancy Lorraine au Stade Marcel Picot, Fabien est percuté dans un choc aérien par le genou du Nancéien Reynald Lemaitre. Le choc est violent, la douleur immédiate, insupportable. Fabien ne se relève pas et tout le monde comprend à ce moment-là qu’il s’est passé quelque chose de grave.

Après 20 minutes, Fabien est évacué vers le CHU de Nancy. Les nouvelles ne sont pas bonnes : le rein droit de Fabien a éclaté en trois morceaux sous la violence du choc et son état se dégrade. Il est immédiatement pris en charge par les équipes du Professeur Hubert et reste 5 jours en observation dans l’espoir de sauver le rein touché mais l’opération est inéluctable. Le rein doit être sacrifié, le prix de la vie. Il est finalement opéré le 19 août 2010 et doit subir une néphrectomie. Au réveil Fabien a conscience d’avoir frôlé la mort et pense à ce moment-là à tout arrêter. Après avoir été victime de complications, il est transféré au CHU de Rennes huit jours plus tard pour y terminer sa convalescence.

Fabien Lemoine blessé

Rapidement, l’appel du terrain est le plus fort et Fabien décide de poursuivre sa carrière de footballeur professionnel. Tout en sachant que le chemin sera long et douloureux avant de pouvoir peut être un jour rejouer… Un mois s’est écoulé depuis l’opération et Fabien obtient le feu vert des médecins pour une reprise progressive de l’entrainement.  Mais lors des premiers tests d’efforts, la fatigue se fait vite sentir. Il faudra néanmoins seulement 3 mois pour que Fabien puisse reprendre l’entrainement. Doté d’une force mentale au-dessus de la moyenne, Fabien obtient la récompense d’un travail acharné le 12 décembre en retrouvant les terrains avec l’équipe réserve du Stade Rennais. Passé l’appréhension des 1ers coups, il retrouve très vite ses sensations.

Et 4 mois jour pour jour après son ablation du rien, le miracle se produit : Fabien redevient un joueur de Ligue 1 en faisant partie du groupe convoqué pour la réception de Valenciennes au Stade de la Route de Lorient. A quelques secondes de la fin du match, Fabien entre en jeu alors que le score est désespérément bloqué à 0 à 0. Il prend la responsabilité de tirer le corner de la dernière chance et offre une passe décisive à  Kana Byick offrant la victoire in extremis à son équipe. Un véritable rêve pour Fabien et toute sa famille présente dans les tribunes pour l’occasion. Un moment incroyable qui marquera la vie de ce battant né, passé par des moments de galère. Un temps suspendue, la ligne de vie a repris sa course. Fabien revient de loin, de la zone d’ombre qui sépare les morts des vivants. Il est toujours le même mais plus tout à fait pareil.

Fabien Lemoine lors de son retour face à Valenciennes

Son surnom : Papy

Fabien a commencé à avoir des cheveux blancs très tôt dès le collège. À Rennes, il trouve un très bon coiffeur qui lui fait des colorations naturelles. En passant à Saint Etienne, il décide finalement d’arrêter et d’assumer cette crinière blanche. Pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers qui le surnomment depuis « Papy » !

Réalisation : COMquest | Mentions légales